Des jeûneurs: La communauté allemande et internationale de l’Arche

Des jeûneurs: La communauté allemande et internationale de l’Arche

  1. Qu’est-ce qui vous a motivé à participer à cette action de jeûne?

Nous participons actuellement à un atelier de l’Arche dont le thème est “Le pouvoir de l’action commune”. Nous avons compris que même une petite action de notre part en relation avec d’autres personnes nous mène plus loin que de longs discours et des catalogues de revendications. Avec le jeûne, nous pouvons faire un petit pas ici et maintenant. Le jeûne nous aide à nous clarifier en nous confrontant à notre désir d’avoir, à notre avidité. Cette empreinte est un moteur des sociétés de consommation modernes et une raison décisive de la surcharge et de l’épuisement de notre Terre Mère par l’humanité, c’est-à-dire aussi par moi et par vous. Puisque notre jeûne s’inscrit dans une action globale, nous faisons appel, par notre petit pas personnel, à la conscience de ceux qui sont politiquement responsables.

  1. Comment organisez-vous votre jeûne pour le climat ?

Comme c’est la première fois que nous entrons en contact avec la Greenfaith et le jeûne pour le climat, l’information et la connexion intérieure avec ce mouvement jouent un rôle important pour nous. Ce qui nous attire particulièrement, c’est l’approche interspirituelle de ce mouvement. C’est pourquoi nous avons initié une méditation commune avec les déclarations de personnes de différentes traditions spirituelles qui se sont engagées dans de précédentes actions de jeûne pour le climat. En outre, certains d’entre nous renoncent à des aliments ou s’engagent à prendre d’autres mesures concrètes en faveur du développement durable, en fonction de leurs capacités personnelles.

  1. Parler du climat, c’est parler des grandes questions de notre temps, notamment les migrations, la justice sociale, le réarmement et la démocratie. Quelles sont les questions qui vous tiennent particulièrement à cœur ?

Nous constatons actuellement comment – accélérés par la pandémie et les mesures gouvernementales – les contrastes sociaux et politiques s’accentuent tant ici en Allemagne qu’au niveau international. Cela entraîne le danger que les courants populistes gagnent de plus en plus de partisans et que les solutions autoritaires gagnent du terrain, tant de la part des gouvernements que dans les promesses de salut faites par leurs opposants. Dans la tradition de Gandhi et de Lanza del Vasto, nous souhaitons un processus de réconciliation fondé sur la non-violence, la justice sociale, le respect et les relations humaines honnêtes. Nous souhaitons également que dans le débat public sur les dangers du changement climatique, on n’oublie pas le danger de la guerre nucléaire, qui menace également la vie humaine sur cette planète.

  1. Que voulez-vous demander aux dirigeants politiques ?

Nous aimerions que les dangers réels soient nommés au lieu de faux débats distrayants, et que des mesures efficaces soient prises au lieu d’actions symboliques. Tous les citoyens doivent y être associés grâce à de nouvelles formes de démocratie, par exemple des tables rondes au niveau le plus bas comme au niveau le plus élevé.

 

Partager :