Des jeûneurs: La communauté de l’Arche à Saint Antoine l’Abbaye (Isère) jeûne pour le climat

Des jeûneurs: La communauté de l’Arche à Saint Antoine l’Abbaye (Isère) jeûne pour le climat

1. Quelle(s) conviction(s) vous ont engagé(e) à participer à ce jeûne pour le climat ?

Nous ne nous faisons pas beaucoup d’illusions sur la capacité des gouvernants à répondre efficacement et urgemment aux enjeux climatiques, mais pour nous l’engagement dans la non-violence signifie de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour agir avec justice et en conscience quels qu’en soient les résultats. Notre mouvement témoigne qu’une certaine radicalité politique – par un mode de vie alternatif par encore – sont totalement compatibles, et même plus que cohérents, avec un travail intérieur et une spiritualité active pour arriver à des changements de conscience et de paradigmes durables.

2. Comment voulez-vous donner forme à votre jeûne pour le climat ?

Certain.e.s d’entre nous vont sauter un repas, d’autres jeûner pendant deux jours, d’autres vont s’abstenir de réseaux sociaux sur internet, d’autres nous soutiennent plus spirituellement. Notre vie quotidienne est rythmée par des temps spirituels au cours duquel nous aurons des intentions pour cette action collective.

3. Parler du climat signifie parler de toutes les grandes questions qui secouent notre humanité. Quel thème vous tient particulièrement à cœur et pourquoi ? Par exemple : climat et migration, climat et biodiversité, climat et paix, climat et justice sociale, etc.

Le climat est un des aspects de l’écologie dont nous soutenons toutes les dimensions : écologie environnementale, biodiversité, non-violence envers les animaux, simplicité de vie et décroissance… mais aussi écologie intérieure. Nous ne dissocions pas l’enjeu écologique de l’enjeu social et démocratique tout étant lié dans un monde interdépendant.

4. Quelle question ou interpellation souhaitez-vous adresser à nos dirigeants politiques lors de la COP26?

Gandhi et Lanza del Vasto, les personnes-références de notre mouvement, utilisaient de longues périodes de jeûne pour frapper les consciences de leurs interlocuteurs et les amener à se remettre en question. Il est toujours possible à chacun.e de se réveiller pour mettre en cohérence ses valeurs profondes, ses responsabilités et son pouvoir en faisant un vrai pas de côté, courageux, à contre-courant, voire subversif. Le monde ne changera que si les humains, en particulier ceux et celles qui ont le pouvoir, deviennent pleinement humains.

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

La communauté de l’Arche – Non-violence et Spiritualité – à Saint Antoine l’Abbaye (Isère) participe au jeûne pour le climat.

L’Arche est un mouvement engagé dans le monde dans l’héritage de la non-violence de Gandhi et de Lanza del Vasto, fondateur de la Communauté. A Saint-Antoine l’Abbaye une cinquantaine de personnes vivent et travaillent ensemble pour témoigner d’un mode de vie collectif convivial et écologique porteur d’avenir face aux effondrements. Ces dimanche et lundi, une trentaine de personnes jeûneront selon des modalités diverses, de nourriture ou d’écrans, en portant dans nos temps spirituels ordinaires (méditation silencieuse, prière interconfessionnelle, office chrétien) cette intention de guérison pour le monde, et de changement des consciences pour un nouveau paradigme non-violent.

Bien chaleureusement,

Magali, Margalida, Jocelyne, Pierre, Elise, Nathalie, Jérôme, Carole,
Catherine, Anne-Marie, Marie-Claude, Annonciade…

www.arche-de-st-antoine.com

www.archecom.org

Partager :