Jeûneurs et jeûneuses, les démarches individuelles

Jeûneurs et jeûneuses, les démarches individuelles

Jusqu’au 2 décembre, nous partagerons avec vous des mini-interviews de jeûneurs, qui permettront de mettre des visages sur les jeûneurs, de découvrir pourquoi ils jeûnent, comment et quelle interpellation leur jeûne porte !

En ville, à la campagne, en montagne, de la Drôme au Luxembourg, de la Belgique aux Pyrénées, du sud-ouest à l’Alsace, en région parisienne, aux Pays-Bas, des Alpes au centre et au nord de la France, sur les rives de la Méditerranée, en Allemagne, en Suisse ou en Angleterre, et dans bien d’autres lieux encore, nous sommes plus d’une centaine de personnes à nous être engagés pour une démarche de jeûne individuel entre le 30 novembre et le 2 décembre.

Pour une journée, pour 2 ou 3 jours, ou davantage, nous sommes des hommes, des femmes, des enfants aussi, qui jeûnerons de nourriture ou de voiture, d’écrans ou de café, de chocolat ou d’internet, de nourriture industrielle ou de pensées négatives, de viande et de produits animaux, de mails ou de manque d’espérance, de produits emballés et d’achats, du gaspillage de toute sorte, de médisance ou de téléphone…

Unis les uns aux autres par nos engagements singuliers, nous ferons place en nous et dans nos vies : au silence, à la marche, à la contemplation de la nature, au vélo, à la simplicité, aux rencontres, à l’émerveillement, au jeu, à la lecture, au désencombrement, à la joie, à la vigilance, à la gratuité, à la prière…

En communion !

Partager :