Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?

Nous étions quatre à l’origine…

Début octobre 2018, Alexandra Breukink, pasteure en Alsace, est marquée par le rapport alarmant du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) sur les 1,5 °C de réchauffement.

Elle rend visite à sa collègue et amie Natacha Cros-Ancey, et l’idée d’un jeûne a émergé. Ensemble, elles sollicitent et embarquent dans l’aventure Marion Muller-Colard, théologienne et écrivaine. Puis toutes trois font appel à Martin Kopp, un des ex-coordinateurs du #jeûnepourleclimat qui se tint lors de la COP21.

Ainsi a germé l’initiative d’un jeûne pour le climat à l’occasion de l’ouverture de la COP24, c’est-à-dire la 24ème Conférence des Parties signataires de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui aura lieu à Katowice, en Pologne, du 2 au 14 décembre 2018.

Quelques mots sur chacune et chacun d’entre nous

Alexandra Breukink est pasteure de l’Union des Églises Protestantes d’Alsace et de Lorraine (UEPAL) dans le village de Gunsbach, berceau de la pensée du Respect de la Vie d’Albert Schweitzer.

Natacha Cros-Ancey est pasteure de l’UEPAL, coordinatrice de la formation permanente des pasteurs de la Communion Protestante Luthéro-Réformée (CPLR).

Marion Muller-Colard est théologienne, docteure en théologie protestante de l’Université de Strasbourg et écrivaine.

Depuis 2017, elle est membre du Conseil consultatif national d’éthique (CCNE) en qualité de personnalité appartenant aux principales familles philosophiques et spirituelles.

Martin Kopp est docteur en théologie protestante de l’Université de Strasbourg. Il préside la commission écologie – justice climatique de la Fédération protestante de France.

Il fut chargé de plaidoyer pour la justice climatique de la Fédération Luthérienne Mondiale et participa aux COP19, COP20 et COP21.

Nous étions quatre à l’origine ...

Et nous espérons être nombreux le 30 novembre, le 1er et le 2 décembre, journée d’ouverture de la COP24 !