Un jour, un jeûneur: Fabien Moine, réalisateur du film « Le jeûne »

Un jour, un jeûneur: Fabien Moine, réalisateur du film « Le jeûne »

Jusqu’au 2 décembre, nous partagerons avec vous des mini-interviews de jeûneurs, qui permettront de mettre des visages sur les jeûneurs, de découvrir pourquoi ils jeûnent, comment et quelle interpellation leur jeûne porte !

Quelle(s) conviction(s) vous ont engagé(e) à participer à ce jeûne pour le climat ?

En tant que naturopathe et citoyen, j’ai conscience de l’impact de l’alimentation sur l’écologie, notamment à travers la viande et la nourriture non locale.

Je suis un grand adepte du jeûne depuis 10 ans, j’en ai d’ailleurs fait mon métier, encadreur de jeûne, et je réalise un film sur le sujet qui sortira au cinéma au 1er semestre 2019.

J’ai découvert le jeûne au départ de manière sanitaire mais aussi comme un  acte de consommateur-citoyen. En jeûnant 24h par semaine, je réduis l’impact de ma consommation. 52 jours par an, je suis en retrait du monde de la consommation. Cela a un impact écologique significatif, j’optimise ainsi ma consommation de 12%.

J’essaye de l’inscrire dans une démarche globale : démarche sanitaire, écoute de mes émotions, démarche spirituelle et cohérence avec l’autre : avoir un impact écologique du monde dans lequel je vis.

Le jeûne demeure un outil et en tant que tel, il peut servir à plusieurs choses et notamment à réduire notre impact écologique.

Jeûner est aussi un acte politique et militant, il peut être vu comme une grêve de la consommation par le jeûne.

Comment voulez-vous donner forme à votre jeûne pour le climat ?

Pendant l’événement, j’encadrerai 14 jeûneurs pendant une semaine. J’en profiterai pour mieux sensibiliser sur l’impact positif du jeûne sur le climat. Dans ce cadre, je donnerai une conférence vivante aux jeûneurs et ouverte au grand public. Nous en serons à notre 6è jour de jeûne.

Parler du climat signifie parler de toutes les grandes questions qui secouent notre humanité. Quel thème vous tient particulièrement à cœur et pourquoi ? Par exemple : climat et migration, climat et biodiversité, climat et paix, climat et justice sociale, etc.

Tous les thèmes sont intéressants mais climat et biodiversité et justice sociale raisonnent plus en moi. Les deux rejoignent le respect du vivant ; une meilleure richesse dans le monde et une plus grande répartition des richesses.

Tous les thèmes sont intéressants mais climat et biodiversité et justice sociale raisonnent plus en moi. Les deux rejoignent le respect du vivant ; une meilleure richesse dans le monde et une plus grande répartition des richesses.

Quelle question ou interpellation souhaitez-vous adresser à nos dirigeants politiques lors de la COP24 ?

Je ne souhaite pas interpeller nos dirigeants. Pour la COP21, les engagements n’ont pas été respectés, on est soit dans le mensonge, soit dans l’hypocrisie. Les politiques ont renoncé à défendre le vivant, c’est donc aux citoyens de se responsabiliser et de collaborer ensemble.  Jeûner ensemble pour le climat est un acte citoyen, ne rien attendre des politiques et faire, pour le vivant. Pour  plus d’informations sur le film sur le jeûne : lejeune-le-film.com

Partager :