Un jour un jeûneur: Michel Hutt, écrivain

Un jour un jeûneur: Michel Hutt, écrivain

Jusqu’au 2 décembre, nous partagerons avec vous des mini-interviews de jeûneurs, qui permettront de mettre des visages sur les jeûneurs, de découvrir pourquoi ils jeûnent, comment et quelle interpellation leur jeûne porte !

Quelle(s) conviction(s) vous ont engagé(e) à participer à ce jeûne pour le climat ?

En tant que citoyen, chrétien et acteur de la Transition, je considère qu’agir pour enrayer le dérèglement climatique est une priorité absolue. Le jeûne, par ses vertus et sa symbolique, me semble un très bon moyen d’action pour (re)découvrir les bienfaits de la sobriété.

Comment voulez-vous donner forme à votre jeûne pour le climat ?

En partageant avec d’autres cette démarche, afin qu’elle soit joyeuse et dynamisante.

Parler du climat signifie parler de toutes les grandes questions qui secouent notre humanité. Quel thème vous tient particulièrement à cœur et pourquoi ? Par exemple : climat et migration, climat et biodiversité, climat et paix, climat et justice sociale, etc.

 

La justice sociale me paraît particulièrement importante, car malheureusement les plus touchés ne sont pas ceux qui ont l’impact climatique le plus lourd. Laisser les plus précaires supporter l’essentiel des conséquences n’est pas seulement injuste : c’est aussi un très mauvais calcul à terme.

Quelle question ou interpellation souhaitez-vous adresser à nos dirigeants politiques lors de la COP24 ?

Mettez les questions environnementales en tête de vos préoccupations et de vos actions : c’est une question de survie pour les populations que vous représentez et sur qui vous avez le devoir de veiller. Chaque jour perdu réduit nos chances de maintenir une qualité de vie satisfaisante sur Terre, ici comme ailleurs…

Partager :