Un jour un jeûneur: Jacob Rogozinski, professeur de philosophie à Strasbourg

Un jour un jeûneur: Jacob Rogozinski, professeur de philosophie à Strasbourg

Jusqu’au 2 décembre, nous partagerons avec vous des mini-interviews de jeûneurs, qui permettront de mettre des visages sur les jeûneurs, de découvrir pourquoi ils jeûnent, comment et quelle interpellation leur jeûne porte !

Quelle(s) conviction(s) vous ont engagé(e) à participer à ce jeûne pour le climat ?

La conviction que la vie sur notre planète  est menacée par le réchauffement climatique, la pollution, la déforestation et d’autres activités humaines : d’abord la vie d’innombrables espèces non-humaines, puis, à plus long terme, la vie de nombreux peuples dans leur territoire actuel.

La photo a été prise au Burkina-Faso, chez une tribu qui a passé alliance il y a des siècles avec une race de crocodiles sacrés.
Les hommes se sont engagés à ne plus tuer les crocodiles, et les crocodiles leur ont promis de ne plus dévorer d’hommes.
– J’ai eu quand même un peu la trouille en montant sur lui –
Si le réchauffement continue, le Burkina va devenir un désert sans hommes ni crocodiles…

Comment voulez-vous donner forme à votre jeûne pour le climat ?

S’abstenir de toute nourriture carnée pendant la période de jeûne.

Parler du climat signifie parler de toutes les grandes questions qui secouent notre humanité. Quel thème vous tient particulièrement à cœur et pourquoi ? Par exemple : climat et migration, climat et biodiversité, climat et paix, climat et justice sociale, etc.

Climat et migration. Les nations riches du Nord sont déjà en train de se fermer aux migrants venus du Sud et des tendances xénophobes s’intensifient en Europe et aux USA. Le réchauffement climatique risque de rendre inhabitable une grande partie des pays du Sud, ce qui entraînera une crise bien plus grave aux conséquences désastreuses (migrations de masse, guerres pour l’accès à l’eau et aux terres cultivables, etc.).

Quelle question ou interpellation souhaitez-vous adresser à nos dirigeants politiques lors de la COP24 ?

Make our planet fit to live for all living beings!

Partager :